Des sous-vêtements naturels et sains

La pire des impuretés existantes proviennent souvent des sous-vêtements étant continuellement en toucher avec l’épiderme et les muqueuses. C’est la raison que pour les caleçons, slips et culottes sont faits avec des matières biologiques et naturelles qui peuvent être une source d’intoxication très sous-estimée par tout le monde.

Les différents types de tissu de sous-vêtement :

Vous le savez la grande majorité des sous-vêtements que l’on trouve dans les magasins où boutiques en lignes sont fréquemment composés de : nylon, polyester, viscose, polyamide ou même de coton originaire de l’agriculture industrielle, cultivé avec l’utilisation massive de pesticides.
Mis à part les cotons transgéniques, la fabrication de ces fibres est la transformation pétrochimique hautement iatrogène.

Les inconvénient de ces type de tissu de sous-vêtement :

Les désagréments de ces tissus, résident dans le fait qu’il ne laisse pas une bonne aération pour notre peau, donc ils favorisent en conséquence la transpiration et la macération ouvrant le passage à des infiltrations sournoises d’infection à cause des traitements industriels de ces tissus de synthèse. Et cela entraîne dans la plupart des cas : mycoses, démangeaisons, voir même des sensations de brûlures.
Saviez-vous par exemple, d’après un avis sur le peignoir que l’une des premières causes des infections de la partie génitale, touchant aussi les femmes que les hommes est le port de sous-vêtement avec des tissus synthétiques ?
Pourtant le risque immédiat qu’elle représentent pour la santé, est parfois dû aux colorants utilisés, additif et produit des allergies en tous genres dont elles regorgent.

Pour éviter des maladies à cause de ces tissus :

Afin d’éviter de nombreuses maladies sous-jacentes il est devenu on est obligé d’opter au minimum pour des sous-vêtements de tissu 100% coton biologique, qui en passant sont agréables que les tissus industriels, accèdent à la peau une bonne aération, absolument adapté aux peaux sensibles pour éviter des allergies inconvenantes.  

Laisser un commentaire